Mali : les premières sanctions tombent

PLUS DE 100 MORTS DANS DES AFFRONTEMENTS AU MALI

IBK tape fort

Le Président malien n’a pas mis trop de temps pour manier la cravache. Ainsi, à l’issue des sanglants affrontements inter-communautaires au centre du pays, IBK a convoqué, d’urgence, un conseil des ministres extraordinaire au cours duquel décision a été prise de dissoudre la milice dogon impliquée dans le massacre.

Par ailleurs, des gradés de l’armée parmi lesquels le Chef d’état-major général des armées maliennes ont été limogés.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *