Moustapha Diakhaté tance Antoine Diome

Contrairement aux « fanfaronnades des thuriféraires du régime », le non port est devenu, pour la première fois depuis le début de la pandémie, une « infraction à la réglementation’, selon Moustapha Diakhaté. Qui affirme que désormais en vertu de l’arrêté ministériel, les forces de l’ordre sont habilitées à verbaliser les récalcitrants. « Toutefois l’arrêté devait mentionner les montants à payer en cas de violation de cette disposition d’ordre public sanitaire », précise l’ancien président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakkar.
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *