«Nioo Lank» chassé de l’Ucad

Le collectif «Nioo Lank» est indésirable au campus social de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Hier, les membres de la section Ucad du Collectif ont été chassés du campus avec la presse comme des malpropres. Selon le journal L’As, les gros bras du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (Coud) se sont opposés farouchement au point de presse de la section Ucad qui recevait le coordonnateur national du Collectif «Nioo Lank», Aliou Sané. Finalement, ils se sont adressés à la presse sur l’avenue Cheikh Anta Diop. Là aussi, ils n’étaient pas la bienvenue. A peine, le coordonnateur national du collectif a-t-il commencé sa déclaration qu’un policier s’est présenté pour leur demander de quitter les lieux. Aliou Sané a refusé de manière catégorique et a poursuivi sa communication. La police est revenue à la charge après qu’il a voulu s’adresser en wolof. Il ne s’est pas encore laissé intimider. Finalement, ce sont les étudiants qui lui ont demandé de poursuivre la communication au couloir de la mort pour éviter des affrontements ou arrestations. Selon Aliou Sané, l’objectif de son déplacement au campus social, c’est de remobiliser les étudiants qui ont toujours joué un rôle important dans toutes les luttes citoyennes. Après la déclaration à la presse, ils sont retournés dans le campus pour distribuer des flyers et sensibiliser sur la marche du 31 janvier et la libération de Guy Marius Sagna.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *