Nomination du maire de Dakar : Khalifa Sall résiste au stimulus

Depuis sa sortie de prison, Khalifa s’est emmuré dans une discipline, un silence sélectif qui ne l’empêche pas de tisser sa toile politique. Il s’agit là d’une posture qui dérange les partis au pouvoir en ceci qu’il est carrément entrain de faire tourner la page de l’épisode des accusations sur la gestion de la mairie de Dakar. Jusque-là, en ne prenant pas partie au débat suscité sur la question, il fait mieux que ne pas tomber dans le piège : ne pas répondre à la provocation. Il se hisse au-delà des enjeux d’élection municipale pour étendre ou confirmer son envergure à la mesure de la suprême magistrature.
Pour contenir Khalifa Sall, il faut nécessairement que ses actions débordent le cadre d’élargissement de base politique. S’il avait commis l’imprudence de porter le combat contre la nomination du maire de Dakar, il aurait éventré, du coup, sa stratégie consistant à faire passer l’éponge sur le complot politico-juridique dont il a été victime. Au rythme de ses agissements politiques souterrains, il se décloisonne de plus en plus et accumule forces et fermeté qui risquent, à la première occasion, de surprendre ses adversaires.
Birame Waltako Ndiaye

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *