OMS: L’annonce choc de Trump

Dans la crise du Covid-19, Donald Trump a trouvé son nouveau bouc émissaire: l’Organisation mondiale de la santé (Oms). Le président américain a annoncé mardi soir qu’il suspendait la contribution des Etats-Unis à l’institution, le temps que son administration mène une «étude pour examiner son rôle dans la mauvaise gestion» de l’épidémie. Le président a dénoncé la «grave incompétence» de l’OMS face au Covid-19, lui reprochant sa lenteur, l’accusant d’avoir cherché à «dissimuler la propagation du virus», et d’être trop favorable à la Chine.

Réquisitoire
«Si l’OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l’épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts», a-t-il martelé, affirmant que les Etats-Unis avaient «des problèmes» avec l’organisation «depuis des années». «Le monde a reçu plein de fausses informations sur la transmission et la mortalité» du Covid-19, a regretté celui qui, fin février, affirmait que le virus allait «disparaître, comme par miracle». Le président américain s’est livré à ce long réquisitoire contre l’agence onusienne lors de son briefing quotidien sur le coronavirus, au cours duquel il n’a pas, contrairement à d’habitude, donné la parole aux scientifiques de sa «coronavirus taskforce» pourtant assis au premier rang.

Libération

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *