Pétrole : les choses sérieuses commencent

L’Australien Woodside, avec ses partenaires de coentreprise Cairn et FAR, a signé une déclaration conjointe de décision finale d’investissement (FID), en accord avec Petrosen et le gouvernement du Sénégal, pour le développement du champ offshore de Sangomar. 

Cairn a déclaré mercredi que le FID avait été signé lors d’une cérémonie officielle mardi soir avec le ministre du Pétrole et des Energies, M. Mouhamadou Cissé .

Le FID de la phase 1 du développement du champ Sangomar au large du Sénégal fait suite à la réception la semaine dernière de l’autorisation d’exploitation de 25 ans du gouvernement du Sénégal.

La phase 1 du développement visera des réserves de pétrole récupérables estimées à 2P de 231 millions de barils – mmbbls (brut). Au cours de la durée de vie du champ, les ressources pétrolières récupérables totales sont estimées à environ 500 mmbbls, le développement prévoyant également l’exportation de gaz vers la côte.

Un jour après l’octroi de l’autorisation d’exploitation, la phase 1 de développement du champ de Sangomar a été approuvée par la co-entreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Deep Offshore (RSSD), qui est ensuite entrée dans la phase d’exécution des activités, y compris les principaux contrats.

Woodside, en tant qu’exploitant de la co-entreprise, a conclu le contrat d’achat du navire flottant de stockage et de déchargement de la production (FPSO) et a publié des avis complets pour procéder aux contrats de forage et de construction et d’installation sous-marine.

MODEC a remporté un contrat pour le FPSO d’une capacité de traitement du pétrole d’environ 100 000 barils par jour. Subsea Integration Alliance (une alliance non incorporée entre Subsea 7 et OneSubsea) a remporté un contrat pour la construction et l’installation des systèmes de production sous-marins intégrés et des ombilicaux, colonnes montantes et lignes de flux sous-marins.

Diamond Offshore a reçu un contrat pour deux contrats bien fondés pour les appareils de forage Ocean BlackRhino et Ocean BlackHawk.

Simon Thomson , directeur général de Cairn, a déclaré: «Les découvertes de Cairn au large du Sénégal à partir des premiers puits d’eau profonde du pays ont ouvert un nouveau bassin sur la marge atlantique. Cairn a mené trois programmes de forage et jeté les bases du premier développement pétrolier et gazier en plusieurs phases au Sénégal. Le Sénégal est maintenant une province pétrolière et gazière attrayante, attirant l’attention de l’industrie mondiale. »

Le concept de développement de Sangomar est une installation de stockage et de déchargement de production flottante autonome (FPSO) avec 23 puits sous-marins et une infrastructure sous-marine de soutien.

(Ornoir)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *