Pour une conformité institutionnelle, le Fongip entame sa mutation en se séparant d’une vingtaine d’agents

Selon des sources de Kritik, l’Administrateur général du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), Doudou Kâ, a procédé, depuis fin juillet, au licenciement et départs négociés d’une vingtaine d’agents afin de se conformer à la mutation institutionnelle de cette institution publique de garantie des Pme-Pmi dans le cadre l’obtention de l’agrément de la Bceao.

Pour une bonne conduite de la mutation institutionnelle, l’Administrateur général du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP) a entamé une réforme de son organigramme. Une mesure qui est en phase avec la volonté de maitrise des budgets de fonctionnement et de la masse salariale, rappelée, récemment, par le président de la République. En effet, selon des sources de Kritik, le Fongip s’est séparé d’une vingtaine d’agents. Une mesure certes difficile pour l’Administrateur général et son personnel mais qui obéît au souci pour l’institution de se conformer aux exigences de la Commission bancaire de la BCEAO.
En 2015, après avoir revu à la baisse sa grille salariale, en dépit des remous que cette mesure a suscitée, en son temps, l’Administrateur général du FONGIP, Doudou Kâ, vient encore de faire preuve de courage en mettant en place une nouvelle politique de maitrise de ses charges pour se conformer aux nouveaux défis de l’institution qui va se muer en une société anonyme, en 2020, avec l’obtention de l’agrément d’établissement financier de garantie et de cautionnement pour accompagner davantage les ambitions du chef de l’Etat en matière de financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME).
Dès lors, il s’agira, avec l’effet de leviers multiplicateurs de l’agrément de la Bceao, de mobiliser au moins 200 milliards F Cfa par an auprès des banques de la place pour garantir le financement de l’important programme de 100 mille logements sociaux. Parallèlement à la réduction de ses charges de personnel, le Fongip s’est doté d’un nouveau siège au Point E. C’est dire que la mutation institutionnelle du Fongip est en phase de devenir une réalité.

(Nettali)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *