Pourquoi les Apéristes des Parcelles en veulent à Amadou Bâ

Le ministre des Affaires étrangères doit surveiller ses arrières tant les rafales en sa direction sont légion. Non seulement il y a cette cabale menée depuis le palais, attribuée à tort ou à raison à la Première dame via son poulain Mame Mbaye Niang qui aurait actionné les jeunes à l’image de Bara Ndiaye, mais il y a aussi que le gars est en réalité un piètre politicien qui ne se rapproche de ses militants qu’à la veille des élections. Dire donc que même si en réalité, l’Assemblée générale tenue ce week-end n’avait pas pour objet de le destituer, il est évident que Mbaye Ndiaye et Compagnie en voulaient à mort à l’ancien argentier pour sa subite inaccessibilité depuis la présidentielle, mais aussi pour le mépris dont il fait montre vis-à-vis des responsables. Jadis prompt à dégainer, il n’a même pas daigné présenter ses condoléances à l’ancien chef de cabinet de Mbaye Ndiaye qui a perdu son fils unique, ni même à Abdoulaye Khouma, responsable aux Parcelles, qui a perdu son père entretemps. «Il ne répond plus à nos messages et n’appelle plus. Nous avons tenu l’Ag juste pour le réprimander, le rappeler à l’ordre pour qu’il se rectifie», a confié un responsable de l’Apr Parcelles qui a dénoncé la manipulation orchestrée par «le palais» qui a sorti un communiqué. «Rien à voir avec le communiqué issu de l’assemblée générale de la coordination des Parcelles Assainies».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *