Ps : Des cadres crachent sur les nominations d’Alioune Ndoye et Aminata Mbengue Ndiaye

Les cadres socialistes ne veulent pas se contenter de la nomination du maire du Plateau au poste de ministre de la Pêche et de l’Economie maritime en remplacement d’Aminata Mbengue Ndiaye qui a succédé au défunt Ousmane Tanor Dieng à la présidence du Hcct. En effet, des cadres consultés par WalfQuotidien affirment que leur objectif ainsi que celui de la majorité des militants reste la reconquête du pouvoir. «La nomination d’Alioune Ndoye et celle d’Aminata Mbengue Ndiaye, tout cela c’est tout beau, tous les cadres s’en félicitent, mais l’objectif reste la reconquête et l’exercice du pouvoir», affirme un membre de Vision socialiste. Ce dernier, qui s’exprime sous le couvert de l’anonymat, d’ajouter aussitôt : «Le Ps doit travailler à reconquérir le pouvoir en 2024. Et il doit travailler dur pour y arriver».
Une autre voix autorisée de Vision socialiste affirme que si leur formation politique rate le top départ de 2024 et continue de servir de béquille au parti présidentiel, l’Apr, tous les cadres vont s’éteindre, las d’attendre. Notre source redoute en effet que le cas Moussa Bocar Thiam ne se reproduise. «Et dans ce cas, le parti risque de s’éteindre et mourir de sa belle mort», poursuit notre interlocuteur. Les membres de Vision socialiste contactés par WalfQuotidien soutiennent qu’ils ont le discours et les dispositions nécessaires pour rivaliser avec les hommes politiques de leur génération, c’est pourquoi ils réclament «plus de considération». «Nous avons toujours travaillé dans la plus grande sobriété et pour l’intérêt exclusif du parti. Vous, les journalistes, en êtes témoins. Toutes les activités phares de ces dernières années ont été inspirées par Vision socialiste. Tous les militants qui suivent le parti depuis peuvent en attester», poursuit notre interlocuteur. Lequel regrette qu’à ce jour, rien n’a changé, car ils n’ont pas encore été capacités. Pourtant d’après les cadres socialistes contactés, le parti gagnerait à les accompagner pour plus d’éclat. «Le coordonnateur est un garçon intéressant. Un cadre très bien formé et respecté. Il a été discret, travailleur et très loyal au défunt secrétaire général Ousmane Tanor Dieng qui lui vouait un grand respect. Il s’est beaucoup investi et même financièrement. Aujourd’hui, la nomination d’Alioune Ndoye est un signal lancé à la génération intermédiaire, mais le parti doit être plus audacieux en les mettant devant ; pas forcément par des nominations mais dans l’animation du parti», indique un membre de la structure.
WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *