Ps Nioro : Le cas Serigne Mbaye Thiam divise l’union départementale

Les socialistes de Nioro sont pratiquement divisés. En effet, après une déclaration signée de l’Union départementale des coordinations du Ps, lundi dernier, une autre déclaration de cette même entité a été rendue publique, hier, pour contredire la première.  «A la suite d’une déclaration mensongère attribuée à l’union départementale des coordinations Ps de Nioro, cette dernière renouvelle sa confiance, sa fidélité et son soutien à son Secrétaire général Serigne Mbaye Thiam. Cette soi-disant  déclaration a été portée et rendue publique par un groupuscule largement minoritaire», a indiqué dans un document parvenu à WalfQuotidien, Cheikh Ahmed Tidiane Diop, Secrétaire général de la section de Taïba Niassène. Ce dernier, souligne, par opposition à la «déclaration mensongère, préparée ailleurs et honteusement portée par une réunion aussi irrégulière qu’illégale, l’union départementale Ps de Nioro a renouvelé sa confiance et sa fidélité à son secrétaire général Serigne Mbaye Thiam et l’assure de son soutien constant et indéfectible face à la campagne de diabolisation dont il fait l’objet à la suite des propos pourtant véridiques, courtois et responsables qu’il a tenus».

La même source avance que les signataires de cette déclaration ne sont qu’une infime minorité du parti. «Après avoir tenté, sans y parvenir, de saboter la réunion des dix-sept (17) secrétaires généraux de section, ce groupuscule, composé de quatre (4) personnes, s’est retiré dans une salle garnie de femmes et d’hommes, mais surtout de femmes, pour la presque totalité non membres du Ps, dont les regards indifférents et hagards, perceptibles sur les vidéos de la réunion, renseignent sur le rôle de faire-valoir et spectateurs passifs qu’on leur faisait jouer», soutient-on.

Le document rappelle que l’Union départementale des coordinations de Nioro est composée de trois coordinations. A l’en croire, il s’agit de la  coordination de Wack-Ngouna qui compte cinq sections dont aucune n’a endossé la déclaration de ce groupuscule minoritaire ; de la coordination de Nioro Paoskoto qui compte neuf sections dont seules trois ont vu leurs responsables endosser la déclaration de ce groupuscule minoritaire et de la coordination de Médina Sabakh qui compte trois sections dont une seule a vu son responsable endosser la déclaration de ce groupuscule minoritaire. «De surcroît, ces quatre (4) responsables de section, sur les dix-sept (17) que compte l’union départementale, sont totalement en déphasage avec les militants et militantes de leur section respective, qui sont, dans une très large majorité, derrière leur secrétaire général Serigne Mbaye Thiam. Cette tentative de sabotage et de désinformation ne vise en réalité que la sauvegarde et la recherche d’intérêts économiques et financiers pouvant être assimilées à ce que la langue wolof désigne sous le vocable de ‘door marteau’», indique-t-on.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *