Racisme : Webo, Demba Ba, Neymar, Mbappé… Les héros d’une soirée qui pourrait tout changer

22 acteurs qui s’élèvent d’une même voix contre le racisme et refusent de reprendre la partie. Ce scénario appelé avec force depuis bien longtemps s’est enfin produit mardi soir, et pas n’importe où puisqu’il s’agissait d’un match de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et l’Istanbul Basaksehir.

Tout a commencé à la 13e minute, à 0-0, lorsqu’Achille Webo, ancien international camerounais qui a passé une bonne partie de sa carrière en Turquie et qui est désormais entraîneur adjoint du club stambouliote, a contesté une décision arbitrale. De manière visiblement trop véhémente, ce qui a attiré l’attention du 4e arbitre, Sebastian Coltescu, qui a alors tenu des propos intolérables. «Le noir (prononcé «negru» en roumain, ndlr) qui est là, allez voir qui c’est, le noir là-bas, ce n’est pas possible de se comporter comme ça», a lancé le Roumain en direction de l’arbitre principal Ovidiu Hategan qui a exclu le Camerounais.

«Pourquoi tu as dit ‘negro’ ?»

En raison du huis clos, tout le stade a entendu ces propos qui ont évidemment choqué Webo. L’ex-buteur s’est alors dirigé vers l’officiel afin d’avoir des explications. «Pourquoi tu as dit ‘negro’ ?», a-t-il répété à plusieurs reprises avant d’être contraint de quitter la zone technique suite à son expulsion. Plusieurs acteurs de ce match sont alors venus demander des comptes aux arbitres : l’entraîneur turc Okan Buruk bien sûr, mais aussi les joueurs parisiens Neymar, Mbappé et Marquinhos, et surtout l’attaquant de Basaksehir, Demba Ba.

Alors que l’arbitre principal tentait de calmer le jeu en expliquant que le terme «negru» employé par son assistant signifie «noir» et pas «negro» en roumain, le Sénégalais, très impliqué dans la lutte contre le racisme, a renvoyé Coltescu à ses contradictions. «Quand vous vous adressez à un homme blanc, vous ne vous adressez pas à lui en parlant de l’homme blanc. Pourquoi le faites-vous avec un homme noir ?», a demandé le natif de Sèvres, soutenu par Mbappé. «On ne reprend pas tant que le quatrième arbitre est toujours sur le terrain. S’il a dit ça, il doit sortir. On ne tolère pas un arbitre comme ça», a notamment lancé le Tricolore.

L’UEFA va enquêter

Face au refus des officiels d’annuler l’exclusion de Webo et de faire sortir le 4e arbitre, les joueurs des deux équipes ont pris une décision très forte en choisissant de rentrer aux vestiaires en signe de protestation, ce qui a débouché sur une confusion totale pendant plus d’une heure. Durant ce laps de temps, l’UEFA a tenté de négocier en proposant de reprendre le match en éloignant Coltescu du terrain et en lui confiant la gestion de la VAR, mais les joueurs ont catégoriquement refusé.

L’instance européenne s’est donc résolue à entériner l’arrêt du match, qui a été reporté à mercredi à 18h55. La rencontre reprendra à la 13e minute avec un corps arbitral complètement renouvelé. En parallèle, l’UEFA a annoncé qu’elle a ouvert une «enquête approfondie» sur cet incident qui pourrait marquer un tournant décisif dans la lutte contre le racisme dans les stades.

Afrikfoot

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *