Réforme des institutions : ce qui va réellement changer

Outre la suppression du poste de Premier ministre, beaucoup de choses vont changer. Désormais,  le président  de la République ne dispose  plus du droit  de dissoudre  l’Assemblée nationale. De la même manière, l’Assemblée  nationale  ne peut plus provoquer  la démission du Gouvernement par le vote de confiance  ou d ‘une motion de censure.

Par ailleurs, un député nommé ministre peut, après son départ du gouvernement, retrouver son siège à l’Assemblée nationale.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *