Relations Macky-Adama Gaye, Wade-Adama Gaye : les graves révélations de Pape Samba Mboup

«Je connais très bien Adama Gaye. C’est un ami et il est coutumier des faits. C’est ce qu’il faisait avec Abdoulaye Wade. C’est un ami de Wade. S’il n’obtient pas ce qu’il veut, il se comporte de la sorte. Avant que nous n’accédions au pouvoir, il fréquentait Wade. C’est un grand ami de Wade, c’est l’ami de sa famille. Il a même aidé Karim, après son Baccalauréat, à trouver une école pour continuer ses études. Chaque fois qu’il venait à Dakar, la première personne qu’il visitait, c’était Abdoulaye Wade.» Ce sont les confidences faites par Pape Samba Mboup à Walf Quotidien. «A l’alternance de 2000, il a voulu être ministre des Affaires étrangères. J’en sais quelque chose parce qu’il m’en parlait mais Abdoulaye Wade n’a pas voulu. Je ne sais pas le pourquoi. C’est à ce moment qu’il a commencé à attaquer Wade. Il insultait Wade, moi-même il m’injuriait. Il pensait peut-être que je pouvais influer sur Wade parce que simplement Wade n’avait pas voulu faire de lui un ministre des Affaires étrangères. Il disait qu’il était bien connu, qu’il avait des relations, un bon carnet d’adresses, qu’il allait beaucoup apporter pour le Sénégal. Il disait aussi qu’il est un expert en pétrole qui pourrait aider le Sénégal. Wade n’a pas répondu à ses appels du pied, il s’est mis alors à insulter Wade. Je m’étonne de sa rencontre avec Wade la semaine dernière», rappelle l’ancien ministre, chef de cabinet du président de la République issu de la première alternance.  «Lorsque nous étions dans l’opposition et que nous avons participé au gouvernement élargi, Jean-Paul Dias était nommé ministre de l’Intégration. Il y a une année où Dias a occupé les fonctions de président du Conseil des ministres de l’intégration. Il s’était arrangé pour mettre Adama Gaye dans la communication de cette structure d’intégration économique», ajoute-t-il.

Sauf que, selon lui, «Macky n’est pas Wade. Ce que Wade peut tolérer, Macky ne peut pas le tolérer. Il est allé trop loin avec Macky. Ce n’est pas parce que je soutiens Macky Sall que je dis ces choses. Je suis un citoyen et cela me gêne qu’une personne attaque le président de la République et dise des insanités. C’est malsain. Je suis écœuré.  On ne souhaite pas à une personne des déboires mais ce qui lui est arrivé, il l’a cherché. Il a été trop excessif avec Macky Sall. Il est coutumier des faits. On ne peut pas se mettre à harceler des Présidents, à raconter des histoires, des insanités sur eux. Il cherche quelque chose que Macky ne peut pas lui donner». Pour Pape Samba Mboup, «la liberté d’expression, ce n’est pas la liberté d’insulter, de diffamer… ».

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *