Remou à la Sar: Le collège des délégués du personnel inquiet

Les travailleurs de la Société africaine de raffinage (Sar) ont exprimé leurs préoccupations au cours d’une assemblée générale à la suite de la nouvelle crise qui secoue la boîte avec le retrait annoncé par le président de Locafrique de démissionner du conseil d’administration avec retrait de sa caution de 130 milliards et la fermeture de sa ligne de crédit de 163 milliards de francs Cfa. A l’issue de son assemblée générale, le personnel a d’abord souligné «son attachement patriotique à la pérennité de la Sar, outil de souveraineté nationale de notre cher Sénégal, que remettent en cause les arrêts répétitifs par rupture de brut ». Aussi, a-t-il réitéré «son engagement à promouvoir l’entrepreneuriat sénégalais et l’expression de la préférence nationale » et « son vœu ardent de voir la Sar émerveillée par le bannissement de tout acte contraire aux règles de gestion, dans un contexte d’exploitation pétrolière imminente au Sénégal». C’est donc pourquoi les travailleurs ont redit leur disponibilité à cheminer avec tous ceux qui œuvrent pour le maintien et la bonne marche de la Sar vers des performances optimales. Last but not least, les employés, conscients des efforts «que ne cesse de fournir Locafrique pour la pérennité et la stabilité de la Sar, se sont résolus à lui témoigner toute leur reconnaissance». Une bouffée d’oxygène pour Khadim BA.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *