Renouvèlement des permis de conduire : Le chemin de croix des conducteurs

Devant le portail de la gare des Baux maraîchers, une longue file de personnes attirent l’attention du visiteur. Documents en main, des chauffeurs font la queue en direction d’une petite pièce en dur érigée dans l’enceinte de la gare. Sous le soleil qui darde ses rayons, ils passent, s’inscrivent à tour de rôle devant deux agents en tenue qui procèdent aux enregistrements et à la vérification des documents. Mais, il faut au préalable, se lever à 4 heures du matin pour s’inscrire d’abord sur une première liste pour ensuite faire le rang et espérer déposer son dossier. Un exercice qui relève d’un véritable parcours du combattant, compte tenu du nombre pléthorique de chauffeurs qui doivent renouveler leur permis de conduire là où il n’y a qu’un seul poste dans toute la gare routière.
Entre bousculades et disputes parfois les nerfs s’échauffent, la tension monte d’un cran entre chauffeurs mais ils sont vite départagés par leurs collègues pour éviter qu’ils en viennent aux mains. Enveloppe à la main gauche, habillé d’un ensemble Jean bleu, un bonnet noir posé sur la tête, un mégot de cigarette coincé entre les doigts, taximan de son état, Babacar Sène fait le pied de grue depuis 4 heures du matin pour renouveler son permis de conduire. Il est à son deuxième jour de «chômage technique». Propriétaire d’un taxi, le jeune homme dit avoir fait à deux reprises le déplacement à la gare des Baux maraîchers pour renouveler son permis, mais en vain. Il rentre chaque jour bredouille. Mais cette fois-ci, il espère passer puisqu’étant déjà inscrit sur la liste. Selon lui, c’est un énorme manque à gagner puisqu’il n’ose plus rouler avec son ancien permis de conduire de peur d’être verbalisé dans la circulation par les policiers. «C’est très difficile de s’inscrire, ici. Depuis mardi, je viens à la gare des Baux maraîchers pour renouveler mon permis. Mais, les gens dressent leurs listes la veille même. Ce qui fait que si vous venez le matin, vous n’avez aucune chance de passer. C’est très difficile. Et il y a un seul point pour s’inscrire dans toute la gare», fustige Babacar Sène. Qui appelle ainsi les autorités étatiques à faire preuve de compréhension et à accorder une dérogation aux chauffeurs et conducteurs qui n’ont pas pu renouveler leurs permis de conduire, le temps de le faire pour se conformer à la règle.
Si Babacar Sène compte patienter jusqu’à l’arrivée de son tour, son collègue Sidy Thiam, père de famille, soutient que c’est son emploi qui est menacé et une forte pression pèse actuellement sur ses épaules. Et pour cause, son patron n’arrive pas à supporter ces jours perdus. Il craint d’être lâché par son patron qui risque d’engager un autre chauffeur pour son taxi. «En tant que père de famille, c’est très difficile pour moi. Mon patron appelle à chaque instant pour demander où est-ce que j’en suis avec le renouvèlement de mon permis. Pour lui, stationner le véhicule pendant deux à trois jours, c’est trop. Donc je suis obligé de jouer les coudes, ici, jusqu’à m’inscrire. Et de l’autre côté, ma famille attend la dépense quotidienne. J’avoue que je vie actuellement une forte pression», renseigne Sidy Thiam qui sirote une tasse de café Touba.
A quelques mètres de la gare routière des Baux Maraîchers, à «Bountou» Pikine, l’ambiance est au rendez-vous. La circulation est très dense en cette matinée du jeudi 2 janvier 2020. Le crissement des pneus des véhicules, mêlé à la fumée qui s’échappe des vieux moteurs des «Ndiaga Ndiaye» et autres cars qui font des allers et retours campent le décor. Ici, le contrôle est de rigueur. Sur la voie qui quitte le croisement de Cambérène, un policier procède à la vérification des permis de conduire. Et sur le sens inverse à côté de la station d’essence, un autre homme de tenue, tenant par devers lui un ancien permis et une carte grise, échange avec un chauffeur de «car rapide» qui tente de négocier.
Walf

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *