Rentrée des classes: Pas de grand rush chez les vendeurs de fournitures

Fini les grasses matinées pour les enfants. C’est la rentrée scolaire dans une semaine, le 12 novembre prochain plus précisément. Mais après plusieurs mois d’arrêt à cause de la crise sanitaire, les vendeurs de fournitures scolaires attendent toujours les parents d’élèves. Abdoulaye Fall, la soixantaine bien révolue, vendeur de fournitures scolaires à Grand-Dakar, s’inquiète de l’absence des parents d’élèves qui, d’habitude, envahissaient les papeteries, bien avant la rentrée des classes.

Selon lui, les fournitures scolaires sont en train de subir, elles aussi, les conséquences de la pandémie du coronavirus. «En effet, à cette période de l’année, notre commerce est florissant, les parents d’élèves se précipitent, comme à chaque rentrée, pour l’achat des fournitures scolaires pour leurs enfants. Cette année, il n’en est rien», renseigne-t-il.

Propriétaire d’une papeterie à Niary Tally, Cissé, communément appelé Pa Cissé, ne dit pas autre chose. Selon lui, les rares parents qui viennent acheter des fournitures sont ceux dont les enfants fréquentent l’école privée. Car à l’en croire, aux soucis financiers se sont ajoutées les restrictions liées au contexte sanitaire. «L’absence des parents sur nos lieux, à une semaine de la rentrée des classes, s’explique par le contexte économique morose dans lequel nous vivons en ce moment», ajoute-t-il.

D’après lui, beaucoup de parents n’ont pas encore inscrit leurs enfants qui sont dans le privé ou n’ont pas encore l’argent qu’il faut pour acheter les fournitures.

Il explique qu’ils sont nombreux les vendeurs qui ont déjà effectué leurs commandes en prévision de cette rentrée scolaire, afin de préparer l’affluence qu’ils croyaient devoir affronter comme chaque année. Ainsi, ils souhaitent un retour à la normale, et comptent beaucoup sur cette rentrée scolaire, qui représente une grande partie de leur chiffre d’affaires annuel, pour renflouer leur caisse.

 WALF                 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *