Sénégal: Quatre médecins pour 38 prisons

L’Asred regrette les difficiles conditions carcérales malgré tous les efforts consentis par la Direction de l’Administration pénitentiaire. Pour Ibrahima Sall, cette direction reste le parent pauvre du ministère de la Justice au vu du budget dérisoire qui lui est alloué. Ce qui fait que la situation devient de plus en plus difficile pour les détenus avec notamment quatre médecins pour 38 prisons du Sénégal. Non sans oublier les déficients mentaux qui deviennent de plus en plus nombreux dans les prisons. L’Asred sollicite l’intervention du chef de l’Etat afin qu’on libère ces derniers pour des raisons humanitaires.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *