Série de couvre-feu: Le Pds flaire un agenda politique caché

La série de couvre-feux entamée par le pouvoir depuis le début de la pandémie de la Covid-19 avec l’apparition des cas communautaires et des décès ne rassure guère certains militants du Parti démocratique sénégalais (Pds) de la Commune de Djidah Thiaroye Kaw. Ces militants, par les voix de leur président Sidy Sall et de leur secrétaire général adjoint Djiby Diatta, pensent qu’il y a un agenda caché politique mûri par Macky Sall et son régime.

«La section communale Pds de Djidah Thiaroye Kaw pense que ces couvre-feux illimités n’ont pas encore livré leurs secrets et leurs raisons d’être. En réalité, elle les considère comme des séances d’intimidation du peuple par le Président Macky Sall dont l’objectif, fondamentalement visé, est de confiner, à la longue, les citoyens sénégalais dans une fragilité psychologique et comportementale, afin d’en tirer profit pour faire prévaloir ses seules ambitions d’obtenir un troisième mandat», ont fait savoir ces responsables dans leur communiqué.

 «La section communale Pds de Djidah Thiaroye Kaw alerte l’opinion nationale ainsi que celle internationale, tout en les invitant à la vigilance sur ces couvre-feux préparatoires au forcing d’un impossible troisième mandat. En conséquence, elle lance un appel solennel aux militants, aux militantes et à tous les citoyens sénégalais soucieux de la préservation de la démocratie, de la paix sociale et de l’état de droit à se mobiliser pour imposer au Président Macky Sall et à son régime, par tous les moyens de droits, le respect de la constitution.»

Pour ce qui est de la situation politique du pays, Sidy Sall et ses frères de parti parlent de recul grave de la démocratie avec des dérives de toutes sortes. «Considérant que dans une dictature, la norme est la censure, sans gêne, le régime du Président Macky est sur cette trajectoire. Depuis son accession à la magistrature suprême, le Sénégal est plongé, en matière des droits de l’Homme, dans une situation faite de dirigisme, de répressions contre les opposants et les populations, d’interdictions, d’arrestations et de persécutions. Tout y passe en toute illégalité car les gens sont interpellés sans mandat d’arrêt, ni de déposition, ni de perquisition. Ce qui est plus gave, son régime a délibérément choisi de laisser certaines presses et des pseudos intellectuels défendre son bilan et essayer de museler la presse libre pour cacher ses handicaps paralysants, et pour manipuler l’opinion publique en vue de tenter de légitimer un impossible troisième mandat.»

Parlant de la situation de la Covid-19, ces libéraux dénoncent la gestion de la pandémie par le pouvoir actuel. «La section communale Pds de Djidah Thiaroye Kaw, par le présent communiqué par nos voix, tient à prendre l’opinion nationale et internationale à témoin pour s’indigner, avec la dernière énergie, de l’utilisation de la pandémie de COVID-19 par le Président Macky Sall et son régime comme un prétexte fallacieux pour accaparer et confisquer presque tous les pouvoirs de la république.» Elle félicite les députés de l’opposition pour leur degré d’engagement dans leur noble mission face à la pandémie, et exhorte les populations au respect des mesures barrières pour se prévenir contre la maladie. Autres manquements décriés par Sidy Sall et compagnie, ce sont les manquements dans les corrections du processus électoral. « Considérant que le président Macky SALL et son régime ont perdu la majorité sociologique et politique des citoyens sénégalais, sans scrupule, lui-même ainsi que son régime sont dans une logique de tripatouillage du fichier électoral pour se prévaloir d’une majorité électronique.

La section communale de DJIDDA THIAROYE KAO récuse et rejette l’audit du fichier par l’unique main des experts étrangers. Ainsi, elle salue l’initiative et la volonté du Pds de participer à l’audit du fichier pour éviter une forfaiture issue du régime de Macky Sall, spécialiste des fraudes électorales », selon toujours ces responsables du Pds. Ces libéraux qui réitèrent leur ancrage au Pds et leur fidélité à leur mentor Abdoulaye Wade se disent même prêts à barrer la route au pouvoir actuel contre toute tentative de confiscation des libertés démocratiques.

«Enfin, la section communale PDS de DJIDDA THIAROYE KAO réitère son indéfectible attachement aux nobles idéaux incarnés avec panache par le secrétaire général du parti démocratique sénégalais, Me ABDOULAYE WADE et réaffirme sa volonté de continuer à relever à ses côtés les défis nationaux et panafricains qui nous interpellent tous. Donc toute autre mesure visant à bâillonner et ou à restreindre les libertés et droits fondamentaux dans ce contexte de pauvreté orchestré par ce pouvoir sera farouchement combattue».

L’As

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *