SITUATION FINANCIÈRE : Sale temps pour La Poste

« Le Groupe La Poste du Sénégal traverse une situation délicate qui a fini de plonger les travailleurs dans l’inquiétude et le désarroi. Le diagnostic établit par le personnel fait apparaitre plusieurs dysfonctionnements :
– Un déficit quasi structurel de trésorerie lié à la stagnation du chiffre d’affaire.
– Une explosion des charges salariales de l’entreprise.
– Un endettement insoutenable (35 milliards en 2017), les fonds générés par les activités étant insuffisant pour couvrir les charges.
Les travailleurs regroupés au sein du Cadre unitaire des syndicats de La Poste ont décidé de sonner l’alerte en sensibilisant les autorités étatiques sur les différentes menaces qui pèsent sur leur entreprise.
La Coalition des confédérations sénégalaises affiliées à la CSI – qui regroupe la CNTS, l’UNSAS, la CSA, la CNTS/FC et l’UDTS – accorde son soutien total à la lutte des travailleurs de La Poste et se réjouit de l’approche unitaire mise en avant au sein du Cadre unitaire des syndicats de La Poste.
Elle interpelle le chef de l’Etat sur la responsabilité du gouvernement eu égard à la nécessité de prendre des mesures urgentes en vue du redressement de la situation de La Poste. Il s’agit, entre autres priorités, de procéder, avec diligence, au versement de toutes les créances liées aux bourses familiales.
Les travailleurs, pour leur part, ont déjà joué leur rôle, d’une part, en produisant un mémorandum dans lequel ils ont établi un diagnostic assorti de recommandations précises, et d’autre part, en sensibilisant à temps sur les risques encourus par l’entreprise.
Par ailleurs, la Coalition dénonce les dérives autoritaires du Préfet de Dakar qui, le mardi 22 décembre 2020, en violation du droit de manifestation reconnu aux citoyens par la loi fondamentale, a utilisé la violence policière contre des travailleurs réunis en assemblée générale d’information et de sensibilisation devant la direction générale de La Poste
La Coalition ne saurait tolérer que l’Etat soit négligeant au point de sacrifier plus de 4 000 emplois dans une entreprise publique dont l’utilité est réelle dans le développement global du pays.
Fait à Dakar, le 26 décembre 2020
LA COALITION DES CONFEDERATIONS SENEGALAISES
CNTS – UNSAS – CSA – CNTS/FC – UDTS

Source : Libéonline

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *