Situation tendue en Mauritanie

Deux jours après la proclamation des résultats par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), la situation demeure toujours tendue. Des unités d’élite et des forces anti-émeutes sont postées dans les différents quartiers de la capitale, laissant présager que tout basculer à tout moment. Déclaré vainqueur avec 52% des voix, le Général Ould Ghazouani, candidat du pouvoir et dauphin du Président sortant, est resté aphone.

Hier, les sièges de deux des candidats, Kane Hamidou Baba et Biram Dah Ould Abeid, ont été saccagés. Les victimes accusent le camp du pouvoir.

Ancien ministre et ancien diplomate de l’Onu, Ahmedou Ould Abdallah, a, au micro de Rfi, demandé au vainqueur de briser son silence et tendre la main, « comme il est de tradition au lendemain des élections », à ses concurrents. Une manière, selon lui, de décrisper la situation.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *