Suppression des villes: Ps s’oppose

L’union communale Ps de Rufisque tient à sa ville. Elle proclame son attachement au «maintien de la ville» et des communes, héritages d’un long processus constructif de décentralisation engagé sous l’impulsion du Président Léopold Sédar Senghor et sa consolidation par son successeur Abdou Diouf. «Elle assume toutes les réformes jusqu’ici mises en œuvre et l’affirmation de la Décentralisation dans le système de développement local. Considérant que le développement intégral et les politiques publiques locales ne doivent s’inscrire que dans l’intérêt des populations et des administrés, l’Uc Ps de Rufisque estime qu’il faut aller de l’avant et non pas reculer», lit-on dans un communiqué signé par Abdou Karim Mbengue, le secrétaire général de l’union communale Ps de Rufisque.

Lors de son adresse à la Nation le 31 décembre dernier, le Président Macky Sall a réaffirmé sa volonté de supprimer les villes qui n’ont plus leur raison d’être, avec l’acte 3 de la décentralisation. Mais le Ps, un de ses alliés, n’a pas encore pris une position officielle sur cette question. Aussi, l’union communale Ps de Rufisque, qui se saisit de ce débat et relevant qu’aucune position officielle n’est notée à ce jour sur la question, s’est penchée sur le cas de la ville de Rufisque. «Aussi, à l’examen des déclarations successives du ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires et celle du président de la République, elle estime devoir contribuer au débat institutionnel et politique qu’induit le projet de réforme qui semble s’inscrire dans une nouvelle étape du processus de décentralisation au Sénégal», poursuit notre source.

A la lumière de toutes ces considérations, Abdou Karim Mbengue et ses camarades invitent l’Etat à finaliser l’évaluation de la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation et que les conclusions soient partagées. En outre, ils engagent l’Etat à clarifier davantage les relations et les compétences entre les villes et les communes et appellent au renforcement des moyens alloués dans le cadre de la décentralisation pour assumer pleinement le transfert des compétences dédiées aux communes. Enfin, l’union communale Ps de Rufisque rappelle l’impérieuse nécessité et l’utilité d’une action publique qui place les populations et les collectivités locales au cœur des réformes et politiques publiques engagées et/ou envisagées. Enfin, elle propose une large concertation au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar sur l’enjeu de la réforme envisagée en vue de la suppression des villes.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *