Syrie: attentat meurtrier contre un bus de l’armée à Deraa

Six soldats syriens ont été tués et quinze autres blessés ce mercredi 17 juillet dans une attaque dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie, berceau du soulèvement en 2011 contre le régime de Bachar el-Assad, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) et le site al-Masdar News, proche de Damas.

L’attaque a visé un bus transportant des soldats syriens vers une localité située non loin de la ville de Deraa. La bombe actionnée à distance a détruit le véhicule.

L’attentat n’a pas été revendiqué, mais la province méridionale de Deraa est la proie, depuis des semaines, à une recrudescence des attaques de guérilla visant l’armée syrienne et d’anciens rebelles qui ont changé le fusil d’épaule.

Lundi 15 juillet, des inconnus ont tiré des roquettes et des rafales d’armes automatiques contre une base de la 4e division blindée de la Garde républicaine, dirigée par le frère de Bachar el-Assad, le général Maher el-Assad.

Deux jours plus tôt, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a fait état de l’explosion d’une bombe au passage d’une patrouille de l’armée russe, qui s’est portée garante du processus de réconciliation, qui a mis fin aux combats dans la province après la capitulation des rebelles. Ceux-ci conservent leurs armes légères dans certaines villes et villages, où l’armée syrienne n’est pas autorisée à entrer.

La multiplication des actes de guérilla imputée à une « résistance populaire » a plongé la province de Deraa dans un climat de peur et d’insécurité. Les autorités syriennes discutent avec le garant russe de la possibilité d’entrer dans toutes les villes et localités, pour mettre un terme à ce mouvement insurrectionnel qui menace d’étendre à l’ensemble de la province.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *