Troisième mandat: Sérigne Mbacké Ndiaye change de disque

L’ancien porte-parole de Me Abdoulaye Wade s’y connait bien en matière de reniement de la parole donnée. Entre 2011 et 2012, il était l’un des plus loquaces théoriciens du troisième mandat de Me Wade.

Devenu allié de Macky Sall, Serigne Mbacké Ndiaye n’a guère changé de fusil d’épaule. Sur le plateau de la 7TV, l’ancien ministre estime que la Constitution est loin d’être claire sur la question du mandat du président de la République et est susceptible d’être interprétée, le moment venu. Car, indique-t-il, pour le moment, ce sujet n’est pas d’actualité.

Toutefois, celui qui défendait naguère le mandat unique de 7 ans déclare avoir changé de position. Selon lui, il n’est plus opportun de limiter les mandats. « Ma position a changé. Maintenant, je pense qu’il ne faut plus limiter les mandats d’un président. Ce qui est le plus important dans un pays, c’est la tenue d’élections démocratiques dont je suis sûr que les qui en découlent c’est ce que le peuple aura dit. Parce qu’en vérité dans un pays, le seul censeur doit être le peuple. Si je donne l’exemple de la France, des Etats Unis on peut citer d’autres exemples. Va en Allemagne est ce que le chancelier on lui dit qu’il doit faire deux mandats ? Il ne fait pas deux mandats », soutient-il. Avant de reconnaître que « nous n’avons pas les mêmes réalités ». Selon lui, dans ces pays, le président n’est pas jugé en fonction de ses réalisations mais de ses orientations.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *