Vers un bras de fer judiciaire entre Cheikh Oumar Hann et Nafi Ngom Keita

Cheikh Oumar Hann a réagi après la sortie du livre du journaliste, Pape Alé Niang, intitulé : «Scandale au cœur de la République-Dossier Coud». Et c’est pour pointer un doigt accusateur l’ancienne présidente de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Nafi Ngom Keita, qui selon, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique est derrière Pape Alé Niang.
«C’est le même problème et il date de 2016 avec les mêmes maîtres chanteurs. J’ai laissé faire parce que, je considérais que, je ne suis pas dans la même catégorie qu’eux. Mais il est arrivé à un moment que le peuple sénégalais puisse faire l’arbitrage et que la justice s’en mêle. Je pense que leurs vœux est que je puisse répondre à mes actes et ce sera un moment aussi pour eux de répondre de leurs actes de chantage», s’indigne le maire de Ndioum qui s’exprimait, hier, lors du «cleaning day» dans sa commune.
Pour l’ancien directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) le livre qui est sorti, aujourd’hui, (hier, Ndlr) est encore un pas de plus dans «la démarche de Nafi Ngom Keita qui veut faire de moi un symbole national de la mal gouvernance. Je ne suis pas le symbole de la mal gouvernance, parce qu’il n’y a pas de mal gouvernance dans le régime de Macky Sall. Il n’y en a pas. Et je ne peux pas être le symbole de cette affaire». Se faisant un peu plus menaçant Cheikh Oumar Hann estime qu’il est arrivé qu’il se dresse devant ses détracteurs pour faire prévaloir les valeurs et les principes qui ont guidé tout son cheminement, de la naissance jusqu’à ce jour.
«Eux aussi, ils répondront de leurs actes. Ils utilisent des moyens de chantage. Et ils ne peuvent pas me faire chanter. Il faudra qu’ils comprennent qu’ils se sont attaqués à moi en 2016, en mettant en place un système de mensonge», martèle l’ex-patron du Coud.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *