Canal 221

Fermeture des marchés: Moustapha Diakhaté cogne le préfet

Après un cas de Covid-19 noté dans un des magasins de Auchan, l’ancien président du groupe parlementaire BBY est monté au créneau pour dénoncer les «décisions préfectorales qui sont foncièrement discriminatoires anti nationales et représentent une inacceptable rupture d’égalité entre les consommateurs, les marchés traditionnels et les supermarchés d’origine française ».
Selon Moustapha DIAKHATE, la société française (Auchan) est laissée à ses aises et continue d’accueillir une foule dans ses magasins.
L’ancien député demande à « toutes les véritables associations de consommateurs, de commerçants, les opérateurs économiques et l’ensemble des patriotes sénégalais de condamner et de rejeter ces injonctions discriminatoires du préfet de Dakar au profit des grandes surfaces ».
« Au moment où on invite les Sénégalais à se laver les mains, les grandes surfaces françaises, elles, peuvent se les frotter très bien, en toute tranquillité. Le préfet de Dakar utilise la lutte contre la pandémie pour accorder des faveurs aux enseignes françaises en leur laissant la roue libre. Il ne leur impose que la limitation de la présence simultanée de clients dans leurs enceintes. Pendant ce temps, il oblige les marchés traditionnels de produits alimentaires à ne fonctionner que les lundi, mercredi et vendredi, d’une part, et d’autre part, l’ouverture des autres commerces et activités non alimentaires les mardi et jeudi », fustige le leader de Mankoo Taxawu Sunu APR.
A noter qu’à travers un arrêté, l’autorité administrative a décidé ce lundi 4 mai de fermer les marchés pour certains jours de la semaine pour limiter les déplacements des populations.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *