Lutte: Le Cng fixe de nouvelles règles aux promoteurs

Les promoteurs de lutte sont, désormais, soumis à de nouvelles règles pour pouvoir organiser des combats. Le Cng a défini des critères qui s’imposent à tous les promoteurs pour disposer d’une date. D’après Sunu Lamb qui donne l’information, l’organisation d’un combat de lutte est assujettie à certains critères.

D’abord, les écoles de lutte engagées doivent être en règle. Le promoteur et les managers des lutteurs, de même que les lutteurs, doivent détenir des licences en cours de validité. Le promoteur doit remettre aux managers une avance de 50% sur le cachet des lutteurs, en présence d’un membre du Cng. Le promoteur doit également déposer à la direction administrative du Cng une caution d’un million Fcfa, remboursable après la tenue de la manifestation à la date retenue à cet effet.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *